Armati : GRECS/PERSES....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Armati : GRECS/PERSES....

Message  Eres le Lun 17 Nov - 11:27

Rapport de bataille sur Armati

Vendredi 07 novembre 2008 à Rabastens
Joueurs : Salvador (Perses) Erick (Grecs)


479 av.J.C. : Les armées grecques commandées par le général Pasdemès ont pour objectif d’empêcher la jonction des troupes perses ménées par le général Croctonnos au gros des forces dirigées par Nardonios.

Voici le récit que les historiens ont retrouvé sur un site archéologique en Turquie actuelle.



« Par Zeus ! A moi, général Pasdemès, la ligue des cités libres grecques m’a commandée de couvrir le flanc droit du gros de nos troupes entre la ville de Platée et la côte. Ces barbares n’ont toujours pas compris depuis Salamine que les dieux sont avec les grecs.

La ligue a mis à ma disposition 6000hs (2 Phalanges Spartiates, 4 Athéniennes, des Mégariens, de la cavalerie Thessaliennes et des Crétois –archers et frondeurs-). Face à moi 25000 barbares : cavaliers lourds et légers, archers et javeliniers et des grecs d’Ionie !

Mes troupes attendent les résultats de l’oracle d’Apollon. Je leur réponds que la Pithie vient en mangeant ! Et je fais distribuer du pain, de la viande, des olives et du vin. Les spartiates, comme à l’accoutumer, ne prennent que nos noyaux. Cela aura son importance après.

Je dispose mes troupes en ordres de batailles et assigne les ordres aux capitaines. Le soleil d’Apollon est déjà chaud.



[IMG]http://img116.imageshack.us/img116/1392/phase1zv4.jpg[/IMG]



Les perses sont très étendus. Mes troupes, elles, sont prêtes à les enfoncer.



[IMG]http://img260.imageshack.us/img260/4995/phase2vt2.jpg[/IMG]



Je positionne mes Athéniens sur mon aile gauche afin de contenir les attaques de ce côté-là. Les Spartiates forment ma force de choc. L’écran de légers doit attirer les troupes ennemies sur mon centre, et la cavalerie couvrir notre droite Les perses commencent à avancer !

Ma cavalerie légère plus nombreuse que la sienne court à l’ennemi et détruit les cavaliers perses trop hardiment avancés. En poursuivant leur avance, elle découvre des cavaliers lourdes en embuscade ! Les lâches !



[IMG]http://img517.imageshack.us/img517/5571/phase3fh2.jpg[/IMG]



Les Athéniens tiennent en respect la cavalerie adverse malgré la pluie de traits qui s’abat sur les citoyens livres. Athéna les protège.

Ma cavalerie lourde de fait qu’une bouché de son homologue barbare. Et les prodomoï viennent soutenir les phalanges de l’Attique. Les Spartiates et les Mégariens avancent sous le tir des tirailleurs ennemis sans pertes réelles. Les Hoplons bien alignés et les lances de bronze luise sous le soleil d’Apollon. La victoire est proche.



[IMG]http://img527.imageshack.us/img527/3710/phase4ei1.jpg[/IMG]



La cavalerie lourde Perses se remet lentement en ordre à la suite de tir de mes crétois. Elle sera inactive tout le long de la bataille. Les cavaliers légers barbares au sud tiraillent et ne font qu’éliminer les crétois qui fuis… Les Athéniens sont toujours sous le bouclier d’Athéna la guerrière.

Mes phalanges entre en contact avec celle des ioniens qui subissent rudement le choc. Mes cavaliers lourds sont stoppés par la cavalerie adverse qui sauve le reste de son armée. La prise de flanc était certaine !

Les Spartiates avancent sur le flanc perse. Ils marchent sous le tir de tous les tirailleurs sans une perte. De mépris, les fiers péléponnésiens crachent leurs noyaux d’olive qu’ils avaient gardé jusque là.

Je suis au cœur de la bataille. Encore un coup porté, et l’ennemi sera anéanti à jamais. Et les aèdes chanteront nos hauts faits dans toutes les cités de la Grèce.

Mais voilà que les dieux nous abandonnent. Zeus lui-même soutien les dés barbares. Un 2 de ma part et un 2 de la part de Salvador (il a 1 facteur de plus que moi !) me jette à terre avec mon cheval. Me voilà prisonnier des perses et jeté au fer. Mes troupes sont mortifiées de ma soudaine disparition. Les barbares m’ont caché sous un manteau pour faire croire à ma mort.

Ma seule consolation sera d’apprendre en captivité que nos ennemis n’ont pas rejoint le gros des troupes perses pour la bataille de Platée.

« La liberté est à ce prix, celui parfois de la captivité » cette phrase que me disait mon maître pendant mon enfance, je la comprends aujourd’hui…. »





afro
avatar
Eres
Supra Dieu des dieux

Messages : 2262
Date d'inscription : 28/10/2007
Age : 50
Localisation : Comme le sucre dans le café ! Et j'en mets pas !!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum